Le véhicule du mois de Avril

Pour ce mois d’Avril, c’est didier Leroy qui nous présente  sa Mazda MX5 de 1999 une série numérotée vendue seulement à 34 exemplaires cette année là. Elle est d’origine anglaise  .Elle a donc une conduite à droite. Un moteur de 1800 cm3 de 140 CV, une boite 6 rapports manuelle. Un intérieur cuir Alcantara.

Ce modèle a été acquit sur un coup de cœur, Il en est propriétaire depuis 2 ans. Elle a  nécessité lors de son achat un bon nettoyage, et quelques travaux (freins et distribution). Elle est Actuellement en parfait état.

Petite anecdote : En 1989 date de sa sortie Le constructeur offrait une montre homme et une montre dame de marque Saeko à chaque acquéreur. 

Esprit MX-5 Miata

  • MX-5 veut dire Mazda eXperience Numéro 5 (Mazda eXperiment project Number 5)
  • « MIATA » est un nom de l’ancien allemand qui signifie « récompense »
  • Ce Roadster est inspiré du concept des petits roadsters anglais des années 1960, décapotable, sportif, tout en courbe, inspiré des modèles de tradition (voire de légende) Triumph Spitfire, MG MGB, Lotus Elan… et autres modèles de prestige Alfa Romeo Spider (Duetto), Porsche 550 Spyder, Ferrari 365 Daytona cabriolet…
  • Elle a pour concurrentes à moindre prix, entre autres les Fiat Barchetta, et BMW Z3, BMW Z4, MG F, Audi TT, Mercedes SLK
  • La conduite est sportive notamment grâce à ses deux moteurs de 1,5 131 ch (ND) et 2.0 160 ch (ND) entraînant les roues arrière, ou permet une balade cheveux au vent. La MX-5 se veut plaisante, et cherche avant tout à procurer un réel plaisir de conduite, même à basse allure.
  • Deux versions de carrosserie sont proposées au choix : 1° Avec une capote souple (soft top) traditionnelle ou 2° Avec un toit rigide (hard top) rétractable électriquement dans le coffre.
  • Ce véhicule est le roadster le plus vendu de l’histoire de l’automobile avec, à ce jour, plus d’un million d’exemplaires déclinés en quatre génération

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mazda_MX-5

 

 

 

Le Véhicule du Mois

 

A la une, pour ce mois de Février, la Simca 8  berline 1200 de Bruno GICQUEL.

Le modèle  qu’il nous présente date  de 1951 , dans son état d’origine. Il en est propriétaire depuis environ 5 ans.

Bruno est  à l’origine, un passionné de Traction AV, mais pour une raison de budget, il s’est dirigé vers un modèle plus accessible avec un entretien plus facile (les pièces de rechanges se retrouvent sur les Simca aronde).

Bruno est un bénévole très impliqué dans l’association des rétros du plateau. Il  assure, avec d’autres, la mise en place des véhicules lors de nos rassemblements.

Simca 8 1200 Berline

Voiture de catégorie moyenne, elle fait une brillante carrière au regard de la concurrence des Peugeot 202 et Renault Juvaquatre. Ressemblant trait pour trait à la Fiat 1100 508C, elle dispose d’une face avant avec une calandre ovoïde et des phares ronds saillants bien en évidence. La carrosserie est nettement plus aérodynamique que l’ancienne Simca-Fiat/SAFAF 6 CV qu’elle remplace.

Les portières de la berline s’ouvrent en opposition, disposition appelée « portes antagonistes ». Grâce à ce modèle, la marque Simca renaît, acquiert un début d’indépendance et inaugure son nouveau logo à l’hirondelle.      

Le moteur est toujours le 4-cylindres Fiat 108C de 1 221 cm3 développant 41 ch à 4 200 tr/min. La distribution, comme sur beaucoup de moteurs Fiat, est à soupapes en tête. Les suspensions sont à roues indépendantes à l’avant et essieu rigide à l’arrière et les freins à tambours sur les quatre roues avec circuit hydraulique. Dotée d’une boîte à 4 rapports, elle atteint 110 km/h.   Source :       https://fr.wikipedia.org/wiki/Simca_8